En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu GIS Relance agronomique

GIS RELANCE AGRONOMIQUE

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

UMT CAPTE 2 "Capteurs et télédétection pour caractériser l'état et le fonctionnement des grandes cultures"

Pilote : Aravalis Institut du Végétal. Partenaires : INRA, UMR EMMAH, ACTA, TERRESINOVIA, ITB, CTIFL, GEVES, HIPHEN

Le projet de l’UMT CAPTE dans sa nouvelle version (CAPTE²), consiste à développer certains composants clés de cette agriculture connectée qui est en émergence. Ils pourront être mobilisés à l’échelle d’essais ou de parcelles d’agriculteurs. En effet, si les capteurs connectés ou les drones par exemple restent onéreux aujourd’hui, et donc surtout mis en œuvre dans des parcelles d’essais où la valeur ajoutée est plus forte, ces technologies vont se répandre largement dans les campagnes dans les années à venir.

Le programme de travail, détaillé en annexe, s’articule autour de 4 axes majeurs :
1. Acquisition de mesures : le développement de systèmes d’acquisition des mesures qui a constitué une part importante et nécessaire de l’UMT CAPTE1, sera réduite dans la part des activités de CAPTE². On se limitera à mettre en œuvre quelques améliorations et à adapter les systèmes à de nouvelles espèces. Toutefois, on complètera la gamme d’outils existants par un système simple et léger bien adapté à des expérimentations de taille modeste ou pour la caractérisation de l’état de parcelles d’agriculteurs.
2. Méthodes d’interprétation : il s’agira ici à la fois d’enrichir la bibliothèque de méthodes de traitement des mesures en se focalisant sur de nouveaux traits (maladies, comptages et caractérisation organes, détection précoce de stress) mais aussi d’améliorer les méthodes existantes en mobilisant de nouveaux algorithmes (analyse d’image, apprentissage profond, utilisation de modèles 3D, …). Une attention particulière sera portée au passage à l’opérationnel, en organisant un étalonnage et une validation à plus large échelle. Ceci permettra également de mieux quantifier la précision des variables estimées.
3. Traitement et gestion des données: de manière à organiser de manière cohérente et efficace le traitement et la gestion du volume de données important généré par les capteurs, une plateforme de traitement des données sera développée. Il s’agit d’une étape indispensable pour envisager une mise en relation et une utilisation combinée des différentes sources. Elle permettra d’exécuter les différents modules correspondants aux méthodes d’interprétation des mesures développées précédemment. Il sera ainsi possible de combiner facilement les données provenant de différentes sources.
4. Intégration dans les applications : dans le prolongement de ses activités passées, CAPTE² se focalisera dans un premier temps sur les essais en petites parcelles. Au travers de projets en cours ou prévus, le passage à l’échelle de parcelles d’agriculteurs sera réalisé en mettant en œuvre des solutions IoT couplées à d’autres sources de données permettant d’étendre les mesures locales réalisées à l’ensemble de la parcelle ou des parcelles d’intérêt.

Cette UMT est animée par Benoit de Solan (Arvalis-Institut du Végétal) et Frédéric Baret (INRA).