En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu GIS Relance agronomique

GIS RELANCE AGRONOMIQUE

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

UMT eBIS

Pilote : Institut de l’Elevage - Partenaires : UMR GABI, Inra Jouy en Josas, ALLICE

Cette UMT fait suite à l'UMT "3G" ; elle a été labellisée en janvier 2017 pour une durée de 5 ans.

Le programme de recherche et de développement de l’UMT eBIS concerne les grandes évolutions attendues en termes de méthodologie et de nouvelles applications de l'évaluation génomique des reproducteurs. Il est adapté aux grandes décisions en cours, avec l'application du Règlement Zootechnique Européen (RZUE) en novembre 2018 qui modifie très sensiblement les missions réglementaires de l'INRA et de l’Idele dans le domaine de la sélection des bovins.

Le programme s'articule autour de 4 champs

· Le champ 1 abordera la réalisation des évaluations génétiques bovines et les évolutions attendues sur le court terme, dans le cadre réglementaire actuel ; et au-delà, toutes les actions à mettre en œuvre pour préparer une transition efficace vers le nouveau cadre réglementaire

· Le champ 2 abordera divers enjeux méthodologiques de la sélection génomique et tout particulièrement l'utilisation des données de séquence : évolution des modèles pour prendre en compte les mutations causales, inclusion des effets non additifs des gènes dans les prédictions et évaluation génomique en croisement, et si possible analyse de l'impact des phénomènes épigénétiques dans les prédictions.

· Le champ 3 sera dédié à l'analyse génétique des caractères, avec deux types de travaux : 1) l’étude de nouveaux phénotypes, en particulier ceux qui présentent un gros enjeu pour la durabilité des productions bovines. 2) la recherche d’anomalies génétiques et gènes d’intérêt, qui s’appuiera d’une part sur l’Observatoire National des Anomalies Bovines (ONAB), d’autre part sur des détections issues directement de l’analyse des séquences et en confirmant ensuite ces mutations dans le génome d’animaux porteurs des phénotypes.

· Enfin, le champ 4 traitera des outils d'aide à la décision pour tirer au mieux parti de la sélection génomique, tout particulièrement à l'échelle du troupeau dans un cadre où la majorité des femelles sont génotypées.