En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu GIS Relance agronomique

GIS RELANCE AGRONOMIQUE

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

UMT SAFEMAT "Sécuité des matériaux et emballages au contact"

Pilote : LNE. Partenaire : Inra-AgroParisTech, UMR Genial.

Cette UMT a été labellisée en janvier 2017 pour une durée de 5 ans. Elle est affiliée au réseau ACTIA.

L’approche « ingénierie » pour la maîtrise de la sécurité des matériaux au contact est la plus prometteuse car elle permet de traiter la question de contamination/migration à la source, tout en accompagnant le processus d’innovation des industries de l’emballage et de l’agro-alimentaire. Elle permet de dépasser la mission de diagnostic pour proposer des actions préventives ou correctives au niveau de la conception des matériaux, des systèmes d’emballage, ou encore des pratiques industrielles (stockage, traçabilité…). L’expérience récente a montré que les orientations de type « ingénierie » permettent d’impacter des domaines connexes : création de nouveaux concepts de matériaux barrière, développement de matériaux biosourcés et procédés de décontamination. Les méthodes développées pour la gestion et l’évaluation des risques de contamination par les matériaux seront transférables à des contenus variés : médicaments, liquides biologiques, produits cosmétiques, etc.

Les actions de recherche proposées appuient les résultats déjà acquis dans le développement des approches préventives. Il s’agit notamment d’être capable de couvrir via ces approches la majorité des besoins exprimés par l’industrie (classes de matériaux, de substances, de conditions de contact, etc.).

Trois axes de recherche sont définis pour permettre de répondre aux enjeux identifiés :

  1. Acquisition, capitalisation et création des savoirs manquant à l’approche d’ingénierie ;
  2. Expérimentations afin de valider, éprouver et de développer les approches prévisionnelles, à la fois sur des cas simples et concrets applicables rapidement à l’industrie, mais aussi, sur des cas plus complexes voire d’anticipation ;
  3. Transfert et dissémination des connaissances et des nouvelles pratiques auprès des différentes parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement des matériaux d’emballage.