En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu GIS Relance agronomique

GIS RELANCE AGRONOMIQUE

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

UMT MINICAVE

Pilote : IFV. Partenaires : Inra - UE Pech Rouge, MontpellierSupagro

Cette UMT a été labellisée en janvier 2017 pour une durée de 5 ans. Elle est affiliée au réseau ACTIA.

L’évaluation de l’impact des différents facteurs vitivinicoles est réalisée lors de vinifications effectuées en faible volume (autour de 100 L), conduites pour être représentatives de vinifications à l’échelle industrielle (plusieurs centaines d’hectolitres). Toutefois, cette échelle expérimentale pilote de 100 Kg pose certaines difficultés selon le contexte dans lequel elle est mise en œuvre.

Un des problèmes est lié à la quantité de matière première nécessaire (100 à 120 kg de raisin) qui limite le nombre de réplicats possibles, soit par le coût de main-d’œuvre généré par leur mise en place, soit par la disponibilité de la matière première (et donc des surfaces viticoles).

Cette contrainte concerne en particulier les études viticoles pour lesquelles il est difficile de multiplier les vinifications par placette. Elle est encore plus forte pour les études de création et sélection variétale, où par essence, la quantité de raisin disponible au départ est extrêmement limitée. De plus, dans le cadre de la sélection et création variétale, il est nécessaire et pertinent d’évaluer le plus en amont possible l’aptitude à la vinification et les « qualités œnologiques » des variétés retenues.

Le projet de l’UMT vise donc à mettre au point d’une méthode d’échantillonnage de raisins de l’ordre du kilogramme et à développer un dispositif multi-micro-vinification à l’échelle du litre. Il s’articule autour de 3 axes :

  1. Echantillonnage et constitution de petits lots de raisins
  2. Développement d’un dispositif multi-micro-vinification (du moût au vin)
  3. Applications à l’évaluation de l’aptitude œnologique de variétés résistantes et à l’étude des interactions levure/polyphénols lors de la fermentation en rouge