En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +

Menu GIS Relance agronomique

GIS RELANCE AGRONOMIQUE

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Axe de travail Expérimentation

Axe Expérimentation
Les dispositifs contribuant à l’innovation dans les systèmes de production agricoles sont multiples : unités expérimentales de l’INRA, stations et sites expérimentaux des instituts techniques et des chambres d’agriculture, exploitations de lycées agricoles, réseaux de fermes. Plusieurs objectifs sont poursuivis : éprouver une technique nouvelle, reconcevoir plus globalement le système de production, consolider les résultats obtenus dans des conditions réelles de production, permettant d’en appréhender plus concrètement l’intérêt technique, environnementale et économique, ainsi que les modalités d’appropriation par les agriculteurs. Un véritable "maillage expérimental" est nécessaire pour conduire au développement de systèmes de production innovants.

Optimiser les réseaux d’expérimentation

Ces différents types d’expérimentation s’avèrent très complémentaires et l’un des objectifs du GIS Relance agronomique est bien d’en favoriser la connexion dans le cadre d’une mise en réseau structurée et dynamique. Le rapprochement entre les réseaux d’expérimentations dédiés aux productions végétales et animales est aussi recherché.

Capitaliser et mutualiser les données

Au-delà, il s’agit de capitaliser l’ensemble des données issues de ces expérimentations, dans le cadre d’une cellule de collecte et de gestion partagée. Elle constituera un lieu de mutualisation et d’exploration des résultats issus des différents programmes conduits par les membres du GIS. Il s’agira aussi de connecter ces résultats à des données relatives aux ressources naturelles et aux milieux, au sol notamment.

L’objectif est également d’organiser les échanges de données sur une base contractuelle, dans le respect des règles d’accès aux données spécifiques à chacun des programmes ; et donc de mettre en place le cadre et les méthodes d’échanges numériques.

Cette question a été inscrite comme l'une des priorités du PNDAR (plan national de développement agricole et rural) 2014 -2020 et le ministère en a confiée la réalisation du cahier des charges au GIS Relance agronomique.

→ Pour en savoir plus : consulter la rubrique Mutualisation de l'information.

Identifier des sites pilotes pour des expérimentations « de rupture »

Le GIS Relance agronomique s'interesse tout particulièrement aux expérimentations portant sur les systèmes de production dans leur globalité. Il s’agit identifier un ensemble de sites sur lesquels de véritables scénarios de rupture seront testés.

La sollicitation du ministère en charge de l’agriculture dans le cadre du plan « Ecophyto 2018 », s’inscrit dans cette démarche : le GIS Relance agronomique a en effet été chargé d’élaborer le cahier des charges pour l’appel à projet des sites qui seront sélectionnés dans le cadre du volet « Expérimentation » de ce plan d’action publique.

Expérimentation « système » : harmoniser les protocoles, assurer une formation

Si les protocoles d’expérimentation « systèmes » ne doivent pas être standardisés, ils doivent néanmoins être harmonisés pour permettre des interprétations croisées cohérentes. Une formation dédiée aux expérimentateurs en charge de ces essais pourra s’avérer nécessaire. Cela sera alors mis en place en lien avec l’axe « Formation » du GIS Relance agronomique.

Un engagement des établissements d'enseignement technique et de leurs partenaires de R&D

Les formations assurées par les établissements d'enseignement technique agricoles intègrent d'ores et déjà les enjeux du développement de systèmes de production durable. A travers leurs exploitations, ils participent à l'expérimentation et à la démonstration de techniques et systèmes répondant à ces enjeux, en lien avec les partenaires de la recherche et du développement, pour la plupart, membres du GIS Relance agronomique.

→ La convention nationale INRA-ACTA-DGER, signée en mars 2010 vise à renforcer ces collaborations.

→ Par ailleurs, dans le cadre de l'appel à projets RMT 2013, il a été souhaité une participation renforcée des établissements d'enseignement technique à ces dispositifs.

La page du site dédiée au RMT présente l'ensemble des RMT actuellement labellisés.

Animateur de l'axe Expérimentation : Philippe Vissac • philippe.vissac@acta.asso.fr